et un Soupçon de sel... par Valentine

Une fenêtre ouverte sur ma cuisine et mon jardin. Des recettes végétariennes, ou pas. Mes voyages immobiles, la bonne odeur du pain chaud...

21 janvier 2009

Pain au seigle et aux raisins

L’odeur du pain chaud

Pain_seigle_raisins_1

Nina était cantinière dans mon école.

J’ai donc passé mes années de primaire à proximité de ma grand-mère. C’était mon petit plus, ma différence à moi. Un bonheur d'enfance. Une dispute, une réflexion de mon instituteur et elle était là. Je filais illico presto la retrouver pendant la récréation. Un bisou, un biscuit j’étais réconfortée et mon humeur adoucie.

La classe et sa journée de travail terminées, nous rentrions ensemble à la maison, ma sœur assise sur les sacoches du porte bagage, Nina et moi marchant à côté du vélo. Je me remémore parfaitement le trajet. La ruelle menant à l’école, le rue Antoine Chatel, la maison du maire, la première boulangerie et enfin la seconde, celle de Mme Orain, où nous nous arrêtions. Nina achetait un pain de 2, une baguette viennoise ou ces petits pains au seigle et aux raisins encore tièdes. Jamais je n’oublierai ces petits pains bons comme de la brioche.

Pain au seigle et aux raisins

Ces proportions vous permettront de préparer 3 pains de 350-400 g.

  • 200 g (7 oz) de farine de seigle complète
  • 400 g (14 oz) de farine type 80
  • 10 g (½ oz) de sel gris de mer
  • 25 g de levain fermentescible de blé bio
  • 60 g de raisins secs
  • 350 g (12 oz) d’eau

Versez tous les éléments secs (sauf les raisins) dans le bol du Kitchenaid (ou d'un autre robot muni d'un crochet pétrisseur), en veillant à ce que la levure et le sel ne soient pas en contact. Commencez l'agitation en position 1, versez l'eau doucement et poursuivez le pétrissage pendant 5 mins. Une fois que tous les ingrédients sont incorporés à la pâte, augmentez la vitesse de rotation du crochet en position 2 et pétrissez encore pendant 6 mins. A ce stade, la pâte ne doit plus coller aux doigts, si c'est le cas, repartez pour 1 ou 2 mins de pétrissage.

Couvrez le bol d'un linge humide et laissez reposer la pâte pendant 1h30 ou le temps que votre pâte double de volume (dans ma cuisine, il fait à peu près 19°C, si chez vous il fait plus chaud, le temps de pointage peut être plus court, à vous d'ajuster).

Incorporez les raisins secs à la pâte en la pétrissant pendant 2 mins. Divisez la pâte 3 morceaux et façonnez 3 petits pains longs. Posez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou sur une toile de silicone, celles pour le pain sont perforées pour laissez circuler l'air (enfin je pense que c'est pour ça).

Laissez de nouveau reposer vos pâtons recouverts d'un linge humide pendant 1h30. Commencez à préchauffez votre four à 240°C environ 30 mins avant la fin de l'apprêt.

Placez une lèchefrite en bas de votre four. Saupoudrez vos petits pains de farine et Scarifiez les à l'aide d'une lame de rasoir ou de cutter. Les entailles doivent faire à peu près 1 cm de profondeur. Quant aux dessins formés, à vous de choisir. Après usage, pour que la lame ne rouille pas et puisse resservir, je l’enduis d'huile et je l'enroule dans un papier absorbant.

Enfournez vos pains et versez 1/4 de litre d'eau sur la lèchefrite chaude. La vapeur ainsi dispersée dans le four va aider à la formation d'une croûte croustillante et dorée. Après 15 mins, baissez la température de votre four à 210°C. Poursuivez la cuisson pendant 10 mins. Sortez le pain du four et laissez les refroidir sur une grille.

Pain_seigle_raisins_2

J'ai utilisé cette fois ci des barquettes en bois (récupération du réveillon de noël) pour cuire mes petits pains, je les ai protégées par une feuille de papier cuisson.

Posté par Valentine VSo à 08:00 - 7 L'odeur du pain chaud - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Quelle jolie histoire de douceur pour mettre en scène un pain des plus alléchants, tes photos sont superbes!! Très belle journée!

    Posté par pellealaisdeslys, 21 janvier 2009 à 08:55
  • bravo, tes pains sont très réussis !

    Posté par mari, 21 janvier 2009 à 09:21
  • J'adore entendre évoquer les souvenirs d'enfance. Et je vous imagine très bien toutes les 3 en train de déguster ces délicieux pains aux raisins. Merci de nous avoir fait partager un bout de ton histoire et cette belle recette

    Posté par Lénaïc, 21 janvier 2009 à 10:43
  • Très belle histroire !
    Ton pain a l'air délicieux.

    Posté par CoinCoin, 21 janvier 2009 à 10:52
  • Quel joli billet, et tes petits pains sont tout beaux.
    Qu'est-ce que c'est qu'un pain de 2?

    Posté par Flo Makanai, 21 janvier 2009 à 11:03
  • Penses-tu qu'il soit possible de réaliser ces merveilleux pains "souvenir" sans robot pétrisseur ? Bonne journée.

    Posté par marie, 21 janvier 2009 à 11:05
  • humm j'en ai l'eau à la bouche

    Posté par lamu, 21 janvier 2009 à 11:08
  • Souvenirs souvenirs...
    J'adore le pain cuit dans des caissettes en bois,je le trouve plus moelleux.
    Tu connais mon ressenti sur tes photos,alors je te laisse en t'embrassant bien fort.
    Caro

    Posté par boudloune, 21 janvier 2009 à 11:48
  • que de jolis souvenirs et cette odeur de pain chaud qui vous envoie quelques années en arrière ... tes pains sont magnifiques !!! waaah !!

    Posté par hanaé, 21 janvier 2009 à 13:42
  • Un seul mot : SUPERBE, bravo ils sont vraiment très réussi. Ils ont une très belle croûte dorée comme il faut

    Posté par Fabie, 21 janvier 2009 à 15:05
  • Une belle recette comme on les aime et une jolie histoire. J’aime encore mieux le pain que la brioche pour le goûter alors je mettrais à profit ma MAP quand j’aurais tous les ingrédients.

    Posté par Calorinet, 21 janvier 2009 à 16:47
  • Un joli souvenir comme je les aime plein de tendresse et de nostalgie.

    Pour le pain je tiens à te dire merci mais pour qu'elle raison me diras-tu??
    Et bien pour l'astuce pour ma lame de cutter que je retrouve systématiquement rouillée aprés avoir incisé mon pain.

    La présentation en petites panières est superbe et ton pain doré à souhait mais j'avoue ne pas être fan des raisins secs (je les aime uniquement dans le taboulé vas savoir pourquoi!!)

    Bonne soirée

    Posté par amélie, 21 janvier 2009 à 18:46
  • La cuisson en caissette de bois je ne connaissais pas! sa doit etre divin!

    Posté par cannelle68540, 21 janvier 2009 à 19:26
  • Merci pour ces souvenirs partagés et pour cette belle recette, je salive devant mon écran ( et merci pour ton dernier commentaire si réconfortant.) bISES

    Posté par Véro, 21 janvier 2009 à 20:08
  • c'est ce que j'achète le plus souvent! un délice, et le tien est magnifique!

    Posté par Géraldine, 21 janvier 2009 à 21:15
  • Tes pains ,je craque , c'est tout ce que j'aime et ta photo est spendlide .Bravo et ton récit très touchant

    Posté par nanoud, 22 janvier 2009 à 13:49
  • Ils sont vraiment magnifiques ces petits pains, tu as eu de la chance de pouvoir côtoyer ta grand-mère comme cela au quotidien!
    Que de beaux souvenirs!
    bises

    Posté par plume_d_argent, 22 janvier 2009 à 16:18
  • quel joli billet plein de nostalgie et de bonne odeur! Ton pain est super réussi, je le mangerais nature, sans rien dessus

    Posté par nath, 22 janvier 2009 à 16:45
  • Ton pain est tellement beau que j'ai envie de mordre dans une belle tranche et le déguster tel quel pour en savourer tout le goût...!
    Bonne soirée

    Posté par cathy, 22 janvier 2009 à 17:48
  • Waaah superbe ton pain Valentine ! Et comme d'habitude les photos sont superbes

    Posté par claire, 22 janvier 2009 à 18:14
  • zou adopter ce pain est absolument irrésistible. merci pour ta recette. J'aime bcp ta petite anecdote cela permet de te connaitre un peu plus à travers ton blog. Bonne fin de semaine

    Posté par talonshautscacao, 22 janvier 2009 à 22:27
  • vite vite j'en veux aussi des petits pains de seigle aux raisins et des souvenirs d'enfance merveilleux...je vais m'y mettre vite, très vite
    ..bizz et bonne journée

    Posté par ansophil, 24 janvier 2009 à 14:03
  • Cela donne envie de mordre de dans et de respirer cette bonne odeur de pain chaud...

    Posté par Anne-Sé, 26 janvier 2009 à 22:44

Poster un commentaire